Ir al contenido principal.
Enlaces relacionados:  Presse  Société  Clientes  Nous contacter
Solsoft

Société

Solsoft est une entreprise intervenant dans le domaine des sciences informatiques qui promeut la recherche critique des principaux domaines ou spécialités informatiques. Notre objectif est d’utiliser des technologies innovantes, après avoir analysé et évalué les principales tendances, mettant avec professionnalisme les technologies au service de l’industrie. Ainsi, nous mettons en œuvre la technologie d’un point de vue scientifique.

Cependant, nous ne négligeons pas l’importance des besoins du marché. Nous croyons fermement que le secteur productif requiert un avantage comparatif que beaucoup de sociétés de services informatiques ne sont pas aujourd’hui capables de fournir. La meilleure offre, celle qui peut offrir un meilleur avantage compétitif, est une offre innovante et scientifique. Celle-ci est basée sur une éthique et sur le fait que chaque organisation a des besoins spécifiques. Ainsi le développement sera lié à une étude détaillée des technologies nécessaires et non à une recette magique d’installation de systèmes d’informations.

Solsoft est une entreprise innovante !

Mission

Se démarquer dans le domaine des sciences de l’informatique en fournissant à la société costaricienne, dans la plus grande intégrité, des solutions intelligentes dans le domaine d’Internet et des nouvelles technologies.

Vision

Etre l’entreprise costaricienne leader dans le domaine des sciences de l’informatique par le biais de la recherche et de l’innovation fournissant des solutions intelligentes dans le domaine d’Internet et des nouvelles technologies.

Nos valeurs

Solsoft s’engage sur les principes suivant inspirés de la psychologie Gestalt :

Now and How (maintenant et comment)

Ce qui importe avant tout est bien la situation concrète : le « comment ça se passe aujourd’hui ».

Le processus

Non pas tant ce qui se dit ou se passe, mais comment cela se dit ou se passe, et surtout comment les choses évoluent et non un simple constat « statistique ».

L'awareness

La vigilance à l’ensemble des aspects de la situation, rationnels et relationnels, objectifs et subjectifs, …

La frontière-contact

Qu’est ce qui se passe entre l’entreprise et le monde extérieur (clients et concurrents, évolution du marché)

Champ et système

Rien ne peut être analysé de manière isolée, chercher une perception synthétique de l’ensemble des interactions mutuelles…

L’ajustement créatif

Ni adaptation passive, routinière à l’environnement ou à la demande, ni créativité « débridée » sans prise en compte du contexte, mais ajustement libre et permanent.

Le cycle de l’expérience

Repérer et respecter les phases habituelles de tout cycle de contact : pré-contact (avant de traiter les affaires), engagement sur la meilleure "piste" ou hypothèse de travail , contact souple (avec action et interaction), désengagement au moment propice (ni trop tôt ni trop tard), assimilation de l’expérience (en vue de prochain contact ou expérience).

Les gestalt inachevées

Ne pas laisser « pourrir » une situation mal résolue, ou « enterrer » un conflit latent.

Les résistances

Confluence excessive avec la mode ou la tendance, introjection de principes périmés, projection de ses idées sur les partenaires, les collègues ou la clientèle, ré-troflexion de son besoin d’agir, déflexion ou déviation de son objectif principal vers une activité secondaire, dévalorisation de son activité, etc...

L’homéostasie

Croyance optimiste en une autorégulation spontanée de tout groupe humain, atténuant les déséquilibres provisoires, les tensions et conflits.

La responsabilisation

Chacun doit se sentir coresponsable de l’entreprise et non un rouage inerte et passif.

L’expérimentation

Mieux vaut essayer que cogiter dans le vide, ne pas craindre les expériences concrètes sur le terrain.

Le droit à la différence

Chacun à son charisme propre ; utiliser chacun à sa meilleure place (« the right man on the right place ») : les personnes ne sont pas interchangeables comme des pions, lors d’une embauche, préférer le bilan d’aptitude du candidat, au « profil de poste » anonyme (établi à partir de l’expérience passée).

La « sympathie »

au sens ou Fritz Perl l’employait, elle s’oppose à l’apathie et à l’empathie. Il s’agit du partage des opinions et attitudes, de la confrontation d’idées et non de la passivité ou de l’acquiescement trop rapide au point de vue de l’autre.

L’approche holistique

Regard synthétique et global sur toute une situation, perçue dans son ensemble comme liée.

Les polarités

Ne pas forcément choisir entre 2 ou plusieurs opposés, mais tenter de les combiner, en considérant, les avantages des divers points de vue complémentaires.

L’implication personnelle

Sortir de la neutralité, dite « objective » et ne pas hésiter à « se mouiller », utilisant toute la richesse de sa subjectivité et de son intuition.

L’agressivité positive

Le Conflit bien géré peut être très productif : il peut être source de mouvement, de vitalité, d’émulation, de créativité,…

La créativité

Eviter la reproduction du déjà su et déjà fait et rechercher sans cesse l’innovation originale.

L’individu dans le groupe

Le groupe, l’atelier ou l’entreprise ne doit pas « écraser » l’individu mais lui permettre de se réaliser, à son propre rythme et avec ses richesses ou potentialités spécifiques.


Copyright © 2003-2009, Solsoft de Costa Rica S.A.
Charte de confidentialité